Bilan 2016/2017 avant de repartir pour un tour

Un petit bilan avant de repartir pour un tour.

Am lit (toute seule pour elle-même), elle est très concentrée.

Ce qui a le moins bien fonctionné

Commençons par ce qui a le moins bien fonctionné, car c'est le plus instructif à notre sens, c'est là qu'il faut agir.

La régularité : les aléas de la vie, les travaux, les épisodes de maladie (enfants et ou parents), le besoin de s'occuper d'un proche, l'entretien des extérieurs, notre petite production potagère, le besoin de souffler pour ne pas atterrir en burn-out parental, un moment de surcharge au travail, tout cela met régulièrement à mal la régularité de l'instruction. C'est ainsi, il faut l'accepter et s'adapter.

Pour contrer cela, deux astuces : ne pas faire une programmation sur 36 semaines mais sur moins et tabler sur un peu plus de 36 semaines de travail théorique en début d'année (en réduisant certaines vacances et en poursuivant un peu en juillet). Bref ruser : programmer moins de 36 semaines de travail sur plus de 36 semaines dédiées a priori. Et relativiser ! il y a quelques années pour atteindre le socle commun à 16 ans.

Les maths CP : très difficile pour Am ... il a fallu faire de longues pauses pour éviter le dégoût donc du retard par rapport à une progression "classique" mais des progrès aussi ! Et surtout  nous avons évité le blocage. Nous suivons la méthode Singapour avec satisfaction mais nous savons que du plus ludique (Cuisenaire) ou plus artistique et imaginatif (Steiner-waldorf) conviendraient mieux. La méthode Lyons ou Cap maths sont très tentants aussi. Cependant l'une et l'autre de ces méthodes nous demanderaient un investissement temps à nos yeux trop important pour nous les approprier. Nous prévoyons un bilan orthophonique en dyscalculie et nous nous adapterons en fonction, nous suivrons les conseils d'une professionnelle.

La poésie : une prévue tous les mois, c'était trop, nous avons tant d'autres choses à faire ! Résultat elles ont été peu à peu abandonnées. Ce sera l'année prochaine une par période (donc 7 poésies) avec sous le coude quelques bonus que nous placerons ou non.

Les dictées de mots : Am a bloqué, nous avons fait l'impasse, ce sera pour le CE1.

La grammaire : juste effleurée, la notion de phrase cependant est acquise (donc exclamative et interrogative), les notions de nom et de verbe ont été approchées.

Finalement c'est une petite liste.

Ce qui a bien fonctionné. 

C'est qu'Am lit ! et progresse en calcul. Que Stram absorbe, absorbe et va ainsi entamer l'année prochaine une Grande section très CP, vu qu'elle a acquis mine de rien la quasi-totalité de la GS (sauf graphisme, écriture). Et Gram est parfaitement épanoui, débrouillard, heureux, passionné de playmobils, de  livres, de nature.




Les Living-books : un succès incontesté ! Nous avons dévoré entre autres Heïdi, Ronya, fille de brigand, Nils Holgers
son pour une seconde fois, Le magicien d'Oz, Un bon petit diable, de nombreux contes, des ballets (Giselle, Le Petit Soldat de Plomb, Casse-Noisette).


Les Picture Study : la séance est toujours très attendue, la demande d'un ou deux tableaux supplémentaires de l'artiste nous amène à dépasser les 6 semaines et 6 œuvres prévues par artiste initialement (ce qui réduit aussi le nombre d'artistes vus mais bon, c'est pour la bonne cause).

Les Cahier Dumont : ont permis l'acquisition d'une belle calligraphie pour Am. Cependant le majeur a quitté sa bonne place. Nous tablons sur un stylo plume Lamy pour corriger cela petit à petit.

Le dessin avec J'apprends à dessiner les animaux de A à Z : nous avions introduit la réalisation de dessins d'animaux au travail pour introduire un peu plus de ludique, rendre la perspective du travail plus appétissante. Ce projet a été adopté mais avec un tel engouement que cela finissait par prendre un peu trop de temps sur le reste du programme. Am a décider de dessiner certes l'animal mais aussi son petit et son environnement.




La Préhistoire : livres, sorties, expositions, jeux, dvd, ... de manière informelle nous avons parcouru en famille cette période captivante. Voir les enfants partir à la chasse au mammouth avec leurs sagaies dans le jardin était un beau moment ! De nombreux feux (pierres installées en rond) parsèment le jardin. L'Antiquité nous attend désormais.

Les sorties en forêt : une fois par semaine minimum en moyenne, c'est un moment toujours très attendu et constructif. La forêt leur appartient, ils grimpent, patouillent, trifouillent, font des cabanes, pêchent (fictivement) dans le lac, mouillent les pieds (et parfois un peu plus). Un formidable terrain d'aventures.



Les méthodes de lecture : Le binôme Alphas, très ludique et moderne et Mico, le petit ours, plus sérieux et ancien, ont très bien fonctionné pour acquérir une bonne maîtrise des sons simples et complexes sur deux années pour Am (niveau CP). Un petit moment de désintérêt et de lassitude du travail formel a pu être désamorcé en laissant de côté ces méthodes au profit de la lecture des Samy et Julie et de Petite Pomme. Et Stram est partie sur la lancée, les sons simples sont en cours.

Stram en exercices d'Alphas avec gommettes

La Boite à Bons Points comme trame pour la moyenne section de Stram : les cahiers de graphisme et numération, ludiques, d'un niveau bien calibré (Sainte-Anne moyenne section que nous avions eu précédemment n'était pas adapté, trop difficile et abstrait pour cet âge), les propositions d'ateliers, d'activités manuelles, nous ont offerts une trame facile et agréable à suivre. Le groupe FB associé est de plus très enrichissant.

La table des saisons: parfois très investie de multiples trésors de la nature ou de productions artistiques, parfois délaissée, détournée et presque vide, elle est aujourd'hui très intégrée dans le quotidien des enfants et la notion de saisons, des petits bonheurs que chacune apporte a été pleinement appropriée.

Les activités "périscolaires" bien sûr : danse contemporaine et poney.



Ces activités participent à leur confiance en elles, à leur estime d'elles-mêmes. Côté socialisation l'intérêt est réduit car ce ne sont pas des moments d'échange entre enfants mais cela peut permettre de repérer des copines à inviter ensuite à la maison.

Les accueils à la maison, notamment de woofeurs : là sont les moments riches de socialisation réelle, d'échanges, de confrontations aux autres (enfants et adultes), de découverte d'une diversité de parcours et de vies.


Stram avec Marie-Noëlle, woofeuse quelques jours chez nous, en séance d'éveil musical 

Une page se tourne et c'est reparti !

Cet article n'est pas exhaustif, ne retrace pas tous les outils et leviers mobilisés (par exemple les visites, les spectacles).
Vous trouverez ici toutes les ressources pédagogiques que nous avions mobilisé pour ce CP. N'hésitez pas à nous interroger sur leur intérêt (rubrique contactez-nous en haut à droite).