Une rentrée poétique sous le signe des mûres

C'est la rentrée et cette année nous apprendrons méthodiquement deux poésies par mois souvent liées aux saisons mais pas toujours. Deux poésies : une pour Am et une pour Stram. Même si elles apprennent finalement aussi celle de l'autre.

Nous réviserons aussi des poésies de l'an dernier qui sont chères à notre cœur telle cette poésie de rentrée qui avait inauguré notre premier post sur ce blog et qui fait tant écho à leurs journées de fin août/début septembre, période qui pour nous reste aussi intimement liée à la venue de Gram au temps des mûres.



Les mûres des chemins creux

Nous avons cueilli des mûres,
Tout au long des chemins creux,
Nous avons laissé les dures,
Pour les vaches et les bœufs.



Nos tabliers ont des tâches,
Nos visages ont des moustaches,
Et nous rentrons en courant,
Les cheveux flottant au vent.

Source : Cours Sainte-Anne, niveau GS









Les deux autres poésies de ce mois ont été choisies parmi le recueil "Le premier livre d'or des poètes à partir de 3 ans" de Georges Jean aux éditions Seghers.




Fatras


Quand la vie est un collier ...

chaque jour est une perle
Quand la vie est une cage
chaque jour est une larme
Quand la vie est une forêt
chaque jour est un arbre

Quand la vie est un arbre

chaque jour est une branche

Quand la vie est une branche

chaque jour est une feuille ...

Jacques Prévert

Les filles ont vite joué spontanément à décliner cette poésie.
Ex : Quand la vie est une main, chaque jour est un doigt.


Sans titre


C'est la poule grise

Qui pond dans l'église;
C'est la poule noire
Qui pond dans l'armoire;
C'est la poule brune
Qui pond dans la lune;
C'est la poule blanche 
Qui pond sur la planche.

Comptines de la langue française

Cette poésie a bien fait rire Stram que j'ai retrouvé ensuite dans l'armoire à chaussures car elle était la poule noire !




Commentaires